Exploration du sein MAMMOGRAPHIE

La mammographie est un examen radiologique qui permet de dépister les affections bénignes du sein ou les cancers du sein.

Son but est de rechercher un éventuel cancer du sein non détectable cliniquement (pas de douleur, pas de masse palpée, …).

Le Groupe Clinique du Mail est équipé de deux mammographes numériques à capteurs plan avec tomosynthèse, permettant une étude 3D du sein.

INDICATIONS

La mammographie représente le meilleur moyen de dépistage.
Une mammographie est pratiquée dans deux circonstances : 1°) dans le cadre de la campagne de dépistage organisée par l’Office Départemental de Lutte contre le Cancer en Isère (ODLC) – tous les deux ans pour les femmes âgées de 50 à 74 ans.
2°) pour le diagnostic d’une anomalie clinique (douleur, écoulement du mamelon, rougeur de la peau, palpation d’une «boule» dans le sein, etc.)

En cas de cancer du sein, plus la détection est précoce, plus les chances de guérison sont importantes.
La mammographie peut permettre de déceler des cancers non détectables à la palpation du sein.
Les études montrent que la mammographie permet de détecter 95 % des cancers contre 50 à 60 % à l’examen clinique.
Il est important que vous conserviez soigneusement les clichés mammographiques et le compte rendu dans la même pochette.
Ils vous seront utiles lors des prochains examens. Vos anciennes mammographies devront en effet être ramenées lors des mammographies ultérieures, pour permettre une comparaison permettant la détection plus précoce de toute modification ou apparition d’anomalie.

CONTRE-INDICATIONS

Signalez au radiologue les opérations chirurgicales réalisées au niveau des seins.
En effet, même si les cicatrices ne sont pas toujours visibles sur la peau, l’image radiologique peut être modifiée par les interventions.
Si vous portez des prothèses mammaires, pensez à le signaler. La présence de prothèses ne contre indique pas la réalisation de mammographies, des incidences particulières seront réalisées, sans compression des prothèses.

RETOUR AU DOMICILE

Il n’y a pas de consigne particulière à suivre après cet examen.

Pour demander un rendez-vous, il est indispensable de posséder à vos cotés l’ordonnance ou le courrier de votre médecin.

Le rendez-vous peut se prendre :

La mammographie utilise la technique des rayons X comme pour la radiologie standard.
La dose de rayons émise est extrêmement faible. La dose nécessaire pour une mammographie est 4 fois moindre que pour les radiographies lombaires et 15 fois moins que celle nécessaire à la réalisation d’un scanner thoracique.
Il n’y a donc pas de risque de développer un cancer du sein à cause des rayons X reçus, même si des mammographies de dépistage sont répétées. Nous sommes d’ailleurs exposés quotidiennement aux radiations naturelles et notre organisme peut absorber une certaine quantité de radiations sans augmentation du risque de développer un cancer.

Avant l’examen : Aucune préparation n’est nécessaire avant une mammographie.

Le déroulement de l’examen

La mammographie doit être réalisée idéalement entre le 8ème et le 12ème jour après le début des règles.
Les seins sont à ce moment-là plus faciles à examiner et moins douloureux. La mammographie est réalisée par un manipulateur de radiologie alors que la patiente est installée debout, torse nu.
Pour obtenir une analyse de bonne qualité et voir le sein dans sa totalité, chaque sein est successivement comprimé entre deux plaques.
La sensation de compression du sein et l’inconfort qui peut parfois en découler ne durent que quelques secondes. La pression du sein est limitée par un mécanisme de sécurité.

Le fait de comprimer le sein est nécessaire pour étaler la glande et ainsi obtenir une image de meilleure qualité (une compression insuffisante peut empêcher de voir une anomalie) facilitant l’analyse et permet de réduire la quantité de radiation requise pour la mammographie.
Deux clichés sont réalisés : l’un de face et l’autre oblique, pour chaque sein. Après la mammographie, le radiologue interroge la patiente et réalise un examen clinique.
Dans certaines circonstances qui sont précisées par le médecin, d’autres examens complémentaires peuvent être nécessaires pour établir le diagnostic : échographie mammaire, prélèvement ou IRM mammaire.

Durée 

L’examen dure de 5 à 10 minutes.

Vérifier dans la rubrique : nos sites les horaires d’ouverture

Nos médecins radiologues sont tous spécialisés selon les pathologies.
Les images réalisées sont transférées sur une console spéciale haute résolution dédiée à l’interprétation des mammographies et archivées par l’intermédiaire du PACS (Picture Archive and Communication System).
Le médecin expert analyse et interprète les images. Il établit un compte rendu écrit qui vous est remis, en même temps que les clichés, dans un délai précisé par la secrétaire médicale.
Si vous en faîtes la demande, et lorsque cela est possible, vous pourrez repartir avec les résultats le jour de l’examen.
Votre médecin qui a demandé l’examen assurera le suivi de votre prise en charge. N’oubliez pas de le consulter avec le résultat.

Vos clichés accessibles à tout moment :
Tous vos clichés sont archivés sur les serveurs informatiques sécurisés de notre PACS.
Si votre médecin le demande, il est possible de les enregistrer sur un CD.
Dans les quatre mois qui suivent votre examen, vos clichés sont également disponibles sur notre site Internet :

  • Page accueil
  • Cliquez sur :
  • Saisissez votre date de naissance et la référence qui apparait sur votre compte rendu d’examen

Cas particulier : Prise en charge dans le cadre de l’ODLC
A l’issue de cet examen, il n’est pas communiqué de résultat écrit immédiat à la patiente.
Les clichés sont interprétés une première fois sur place puis ensuite “relus” par un second radiologue à l’Office Départemental de Lutte contre le Cancer de l’isère (ODLC) auquel les clichés sont confiés.
Si un élément non retenu par le premier lecteur est retenu en seconde lecture, un courrier est adressé à la femme et à son médecin traitant indiquant la nécessité d’examens complémentaires.
Ces examens comportent un complément mammographique et parfois une échographie, voire une ponction si nécessaire.

Pour en savoir plus

VOS QUESTIONS

Que faut-il apporter le jour de l’examen ?

  • L’ordonnance de votre médecin.
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez.
  • vos mammographies et vos autres documents radiologiques mammaires (échographie, IRM) ainsi que les résultats d’examens concernant vos seins (prélèvements, biopsies, comptes rendus de chirurgie).
  • Votre carte VITALE et son attestation, vos justificatifs de mutuelle, la copie de la déclaration de votre médecin traitant.

En fonction de votre situation, la prise en charge de l’examen est totale ou partielle. Dans le cadre de la campagne ODLC de dépistage, elle est prise en charge à 100% par votre caisse de sécurité sociale à la condition que vous répondiez aux critères suivants :

  • être âgée de 50 à 74 ans,
  • ne pas avoir bénéficié de mammographie durant les deux années précédentes,
  • ne pas avoir d’antécédent de cancer du sein,
  • ne pas présenter de symptômes cliniques particuliers.

Que faire si je suis enceinte ?
Il est parfois nécessaire de réaliser un examen pendant la grossesse. Cet examen ne comporte aucun risque pour le bébé en fin de grossesse.
Par contre, il faut éviter de pratiquer cet examen avant la fin de la 12ème semaine d’aménorrhée.
Dans tous les cas, il faut signaler, avant l’examen, un éventuel retard des règles ou une grossesse en cours.
La « meilleure » période pour passer un examen est pendant les règles et dans la semaine qui les suit.

Va-t-on me prendre à l’heure ?
Afin d’assurer le bon déroulement de votre examen, votre heure de convocation prévoit le temps nécessaire à la constitution de votre dossier administratif. Votre ordre de passage dépend de la nature de votre examen et de la disponibilité des machines. Ne soyez pas choqué si un patient arrivé après vous est pris en charge plus rapidement par le personnel médical.
Si vous vous inquiétez des délais d’attente, n’hésitez pas à vous adresser à une secrétaire qui vous renseignera.

Faut-il injecter un produit ?
Cet examen est pratiqué sans injection.

Est-ce douloureux ?
Il s’agit d’un examen totalement indolore.

Faut-il toujours faire une échographie mammaire après une mammographie ?
Non, lors d’un dépistage, la mammographie, seule, est souvent suffisante.
Dans certains cas, cependant (seins denses, mastosiques, présence de kystes ou de nodules) l’échographie est conseillée.